www.brouther.com twitter

Bonjour, lecteurs Qui Sont BaisĂ©s Comme Kaymak. Je m’appelle Kezban. Je suis une femme de 42 ans vivant Ă  Berlin, mariĂ©e, mĂšre de 2 enfants, amatrice de sexe. J’ai un fils de 16 ans nommĂ© Selim, une fille mariĂ©e de 24 ans et un mari trĂšs comprĂ©hensif. Ma sƓur vit aussi Ă  Berlin. Il est Ă©galement mariĂ© et a un fils de 16 ans nommĂ© Osman. Cet Ă©vĂ©nement dont je vais vous parler s’est produit l’Ă©tĂ© dernier, il est donc trĂšs frais.Lorsque les Ă©coles sont parties en vacances d’Ă©tĂ© Ă  Berlin, moi, mon fils Selim, ma sƓur et son fils Osman, nous sommes partis tous les quatre en vacances en Turquie. Mon mari et mon beau-frĂšre n’ont pas pu venir, ils ont une entreprise de construction commune,?Les choses sont trĂšs occupĂ©es, tu vas prendre tes vacances, on ira en hiver.? ils ont dit. Nous sommes donc d’abord allĂ©s Ă  Istanbul, puis de lĂ  Ă  notre rĂ©sidence d’Ă©tĂ© prĂšs de Silivri. Les premiers jours Ă  la maison d’Ă©tĂ© Ă©taient pluvieux, nous ne pouvions pas quitter la maison, mais quand le temps s’est Ă©clairci, c’Ă©tait vers la mer. Nous nagions dans la mer presque toute la journĂ©e, en nous amusant. Parce que notre endroit est trĂšs conservateur, il n’y a pas de bars comme ça, il n’y a que des casinos au bord de la plage, donc c’est un peu ennuyeux. C’Ă©tait le troisiĂšme jour de nos vacances, nous nagions Ă  nouveau dans la mer et plaisantions. À un moment donnĂ©, le fils de ma sƓur, Osman, m’a touchĂ© la poitrine. DĂ©c. Je m’en fichais que ce soit arrivĂ© par accident. Mais il aura pris courage parce que je n’ai pas fait de bruit, alors il l’a touchĂ© Ă  nouveau et l’a pressĂ© un peu et l’a laissĂ©. Pendant que je rĂ©flĂ©chissais Ă  ce que je devais faire, il a plongĂ© dans l’eau derriĂšre moi et a touchĂ© ma chatte, faisant semblant de s’accrocher Ă  mes jambes. J’ai Ă©tĂ© trĂšs surpris, car je ne m’attendais jamais Ă  une telle chose de sa part. Il n’a que 16 ans, je suis sorti de l’eau en pensant Ă  ce qu’il sait. Je me suis assis Ă  cĂŽtĂ© de ma sƓur sur le sable et j’ai commencĂ© Ă  bronzer. À ma sƓur un jour, ? DĂ©c .Soeur, ton fils a touchĂ© ma chatte!? J’ai dit. Ma sƓur a regardĂ© mon visage et a Ă©clatĂ© de rire, ?Ton garçon a aussi touchĂ© ma chatte! Regarde-moi, ne laisse pas ça s’Ă©dulcorer pour nous?? dit. Moi aussi,?Ils testent probablement jusqu’oĂč ils iront. Ce ne sont que des enfants, que savent – ils des femmes?? J’ai dit. Et ma sƓur aussi ?Tu veux dire de putain, non?? dit. ?Et sis, c’est quoi ce bordel? Combien plus de bites sont-elles!? J’ai dit. Ma sƓur a Ă©tĂ© virĂ©e,?ils ont 16 ans, je suppose 18-20 cm. Je suppose qu’il y en a?? dit. ?Je ne sais pas, Sis, la derniĂšre fois que j’ai vu la bite de Selim, il n’avait que 9 ans, je ne l’ai pas revu depuis!? j’ai rĂ©pondu. Ma sƓur,?Allez ma fille, es-tu lĂ , depuis qu’ils ont commencĂ© cette entreprise, mon fils devrait te baiser, et toi et ton fils devriez me baiser! Nous ne resterons pas sans hommes, mais nous leur apprendrons tout ce qu’ils sont curieux de savoir sur les femmes!? dit. ?Ma sƓur, es-tu sĂ©rieuse?? J’ai dit. Ma sƓur,?Eh bien, je suis trĂšs sĂ©rieux! Ils sont Ă  un Ăąge oĂč ils deviennent excitĂ©s, ou sinon, ils iront hanter les chiennes, attraper une maladie ou quelque chose du genre. Ou ils s’Ă©gareront et se baiseront!? dit. J’ai rĂ©flĂ©chi un peu, ma sƓur n’avait pas si tort Ă  propos de ce qu’elle a dit. ?D’accord, soeur, j’y suis!? J’ai dit. Ma sƓur et moi nous sommes assis et en avons parlĂ© un peu plus, nous avons planifiĂ© comment le faire et ainsi de suite. Puis nous nous sommes levĂ©s pour aller Ă  la maison d’Ă©tĂ©. À nos fils quand nous partirons,?On rentre Ă  la maison, ne reste pas trop longtemps, allez, ne reste pas dehors au soleil de midi!? nous avons appelĂ©. Quand nous sommes rentrĂ©s Ă  la maison, nous avons pris une douche, enfilĂ© un long T-shirt, nous ne portions pas de culotte sous nos bas. Environ une demi-heure plus tard, Selim et Osman sont arrivĂ©s. À ceux-ci,?Tu as du sable partout sur toi, ne coule pas la maison, prends la douche maintenant!? on a dit. Comme la maison est un Duplex, il y a deux douches sĂ©parĂ©es, Selim est entrĂ© dans l’une et Osman est entrĂ© dans l’autre. Alors nous nous sommes assis dans le couloir, les attendant, rĂ©flĂ©chissant Ă  la façon d’entrer dans la parole. Osman est arrivĂ© le premier, s’est assis dĂ©cemment en face de moi, Ă  cĂŽtĂ© de sa mĂšre, ses yeux cherchaient des jambes. Mais il ne pouvait rien voir, je ne voulais pas le montrer tout de suite. Puis mon fils Selim est venu et s’est assis Ă  cĂŽtĂ© de moi. Il regardait aussi les jambes de ma sƓur, qui Ă©tait assise juste en face de nous. Ma sƓur a commencĂ© Ă  parler, Ă  mon fils,?Et Selim, as-tu touchĂ© ma chatte en mer exprĂšs, ou par accident?? dit. Selim directement,?Puisque tu as demandĂ© si clairement, tante, oui, je l’ai touchĂ© exprĂšs!? dit. Ma sƓur,?Alors, pourquoi l’as-tu fait?? quand il a demandĂ©, Selim, ?Ton fils a aussi touchĂ© ma mĂšre exprĂšs!? dit. Ma sƓur busefer a demandĂ© Ă  son propre fils,?Et pourquoi as-tu touchĂ© ta tante, mon enfant!? dit. Et son fils,?Maman, on l’a probablement fait parce qu’on n’avait pas la chance d’aller chercher des filles comme ça dans cet endroit merdique et de faire quelque chose! Mais l’idĂ©e m’est sortie de la tĂȘte, de voir si on pouvait toucher la mĂšre de l’autre.? dit. Ma sƓur a de nouveau laissĂ© Ă©chapper son fameux rire et a demandĂ© Ă  mon fils,?Regarde-toi Fils de pute! Quand as-tu grandi, es-tu devenu un homme, et ta bite s’est levĂ©e, hein?? dit. Mon fils est tombĂ© en panne, ?Tante, n’appelle pas maman une salope, et aprĂšs…? il Ă©tait sorti. Ma sƓur,?Alors, quoi alors? Que feras-tu plus tard?? dit. ?Je sais quoi faire, mais je ne peux le dire ici!? dit. Ma sƓur s’est levĂ©e d’oĂč elle Ă©tait assise, est venue vers nous, a attrapĂ© mon fils par le bras et l’a soulevĂ©, ?Allez, viens Ă  l’Ă©tage avec moi!? il a dit, et il l’a mis devant lui, ils sont montĂ©s les escaliers en tenant le cul de mon fils dans la paume de leurs mains jusqu’Ă  la chambre Ă  l’Ă©tage. Quand ma sƓur et mon fils ont disparu de la vue, Osman m’a regardĂ© d’une maniĂšre hĂ©bĂ©tĂ©e et a dit, ?OĂč sont-ils allĂ©s, que vont-ils faire?? il a commencĂ© Ă  demander idiotiquement. ?OĂč penses-tu qu’ils vont? Bien sĂ»r qu’ils sont allĂ©s dans la chambre, ils vont baiser!? J’ai dit. Osman Ă©tait cassĂ© cette fois,?Alors on va baiser aussi, tante?? demanda-t-il d’un ton suppliant. En rĂ©ponse, j’Ă©carte les jambes en souriant. Tu aurais dĂ» voir la façon dont Osma regardait ma chatte! Sa bite Ă©tait levĂ©e instantanĂ©ment, debout tout droit dans son short. ?Viens ici, espĂšce d’excitĂ©e!? quand j’ai dit cela, il s’est levĂ© immĂ©diatement, est venu et s’est tenu devant moi, ne sachant pas quoi faire. J’ai enlevĂ© son short en me dĂ©shabillant en un seul mouvement. Sa bite Ă©tait confortable de 20 cm, et la tĂȘte de sa bite touchait son ventre! D’abord, j’ai tapotĂ© un peu sa bite en attrapant ses couilles et en les caressant. Puis j’ai commencĂ© Ă  lĂ©cher sa bite doucement. Quand j’ai pris sa bite dans ma bouche et que j’ai commencĂ© Ă  la sucer, Osman a retenu son souffle avec excitation et a failli mourir de plaisir. Cela ne fait pas encore 2 minutes qu’il s’est accrochĂ© Ă  mes cheveux, a collĂ© sa bite tout le long de ma gorge, a tremblĂ©, a gĂ©mi, est entrĂ© dans ma bouche! Il y avait tellement de sperme qui jaillissait que je ne pouvais pas tout avaler, une partie dĂ©bordait de ma bouche! J’ai nettoyĂ© la bite et le sperme d’Osman en le lĂ©chant. Puis je l’ai fait s’effondrer devant moi et j’ai sĂ©parĂ© les lĂšvres de ma chatte, ?Montrez-moi votre ingĂ©niositĂ©! LĂšche ma chatte!? J’ai dit. Osman a embrassĂ© ma chatte, a mis ses mains sous mon cul, a soulevĂ© un peu ma chatte, comme il lĂšche! Dans les 15-20 minutes oĂč il m’a lĂ©chĂ© la chatte, j’avais Ă©jaculĂ© et j’avais eu un orgasme deux fois. J’ai enlevĂ© mon T-shirt, j’ai donnĂ© mes seins Ă  sa bouche. Il en suçait un Ă  tour de rĂŽle, le quittait, prenant l’autre dans sa bouche. AprĂšs avoir lĂ©chĂ© et sucĂ© mes seins pendant un moment, j’ai posĂ© ma main sur sa bite. Sa queue durcit Ă  nouveau, elle colla Ă  nouveau Ă  son ventre. Tirant Osman vers moi, j’ai pris la DĂ©capitation de sa bite dans ma bouche et l’ai mouillĂ©e et j’ai placĂ© son pĂ©nis entre mes seins, que j’ai rejoint avec mes mains. Osman a commencĂ© Ă  faire des allers-retours entre sa bite et mes seins un peu. DĂ©c. aprĂšs avoir baisĂ© mes seins pendant 4-5 minutes, j’ai repris sa bite dans ma bouche et j’ai sucĂ© un peu. Je pouvais sucer pendant des heures, il avait une bite si douce. Mais j’ai coupĂ© court, parce que je savais qu’Osman avait hĂąte de me baiser la chatte. Parce que les siĂšges Ă©taient inconfortables, nous nous sommes levĂ©s et sommes allĂ©s dans la chambre du rez-de-chaussĂ©e. DĂšs que j’Ă©tais allongĂ© sur le dos sur le lit, Osman s’est allongĂ© sur moi, prenant sa place entre mes jambes. DĂ©c. Il a enfoncĂ© sa bite dans ma chatte dĂ©jĂ  trempĂ©e d’eau d’un seul coup et a commencĂ© Ă  faire des allers-retours comme un fou. Je, ?Facile! facile!? comme il l’a dit, il n’a pas Ă©coutĂ©, il a Ă©jaculĂ© en 2 minutes, il s’est empilĂ© sur moi! ?Qu’est-ce que je fais Tante, je suis tellement excitĂ©e, j’ai mĂ©morisĂ© toutes les culottes que tu portes Ă  la maison, depuis combien de temps je rĂȘve de baiser celle Ă  l’intĂ©rieur de ces culottes!? dit. Rire, ?Wow, ne saute pas, wow!? j’ai dit, j’ai enlevĂ© ça de moi et je l’ai mis sur mon dos. AprĂšs avoir lĂ©chĂ© le sperme qui Ă©tait Ă©talĂ© sur ta bite, j’ai pris tes couilles dans ma bouche et j’ai commencĂ© Ă  sucer. Puis, quand il a lĂ©chĂ© le trou de son cul et insĂ©rĂ© ma langue, la bite d’Osman a recommencĂ© Ă  durcir. Et j’ai lĂ©chĂ© un peu sa bite et je suis montĂ© sur lui comme si je montais Ă  cheval. Et j’ai commencĂ© Ă  monter et descendre. Cette fois, je donnais le rythme. Et je lui ai fait me baiser dans cette position pendant 15-20 minutes sans vider l’Osmane. Puis je suis descendu de lui, j’ai changĂ© de position, je l’ai recroquevillĂ© sur le lit et j’ai tirĂ© Osman derriĂšre moi. J’ai attrapĂ© ta bite et l’ai mise dans ma chatte par derriĂšre,?Ne te prĂ©cipite pas cette fois, chĂ©rie, baise lentement!? J’ai dit. Osman a commencĂ© Ă  aller lentement vers ma chatte et Ă  baiser tout en l’apprĂ©ciant. J’ai eu un orgasme de plus en ces putains de 15 minutes. Pourquoi Osman a-t-il alors remarquĂ© mon trou du cul et a commencĂ© Ă  jouer avec mon pucker. ?Tu le veux lĂ  aussi, chĂ©rie?? quand il a demandĂ©, juste en avalant ?Huh, huh!? dit. J’ai mis ma main derriĂšre mon dos et j’ai sorti ta bite de ma chatte et l’ai placĂ©e dans mon trou du cul, ?Allez, rentre-le, chĂ©rie! Mais, ralentissez!? J’ai dit. Osman a sĂ©parĂ© les joues de mon cul avec ses mains et a commencĂ© Ă  charger. Alors j’ai bien remis mes fesses en arriĂšre, j’ai creusĂ© ma taille et j’ai enfoui ma tĂȘte dans l’oreiller. Depuis que mon mari et moi baisons aussi du cul, mon cul a l’habitude d’ĂȘtre baisĂ©, et j’apprĂ©cie aussi beaucoup le cul. J’ai aussi pris la bite d’Osman jusqu’Ă  la racine de mon cul sans difficultĂ©. Osman a lentement commencĂ© Ă  me baiser le cul. aprĂšs avoir baisĂ© Ă  un rythme lent pendant environ 10 minutes,?Maintenant dĂ©pĂȘche-toi, chĂ©rie!? J’ai dit. Mon cul Ă©tait arrivĂ© Ă  une bonne consistance. Osman a commencĂ© Ă  accĂ©lĂ©rer. Il baisait mon cul rapidement, mais j’avais besoin d’ĂȘtre baisĂ©e beaucoup plus vite et trĂšs fort pour que je puisse profiter de mon cul. ?Putain plus vite! Baise mon cul plus fort!? Je disais, mais Osman ne pouvait pas pomper assez fort. Pour donner du gaz Ă  Osman,?Selim est en haut en ce moment en train de baiser ton putain d’enculĂ©! Il doit gĂ©mir! Il dĂ©chire la chatte et le cul de ta mĂšre en morceaux, il l’Ă©crase! Allez, tu me casses le cul aussi! Venge ta mĂšre, chĂ©rie!? quand il a dit, comment est-il venu le remplir! ?Tais-toi, putain de salope, n’implique pas ma mĂšre!? en disant, comment il a commencĂ© Ă  me pomper le cul! Il me baisait le cul comme s’il Ă©tait officiellement fou, fou. Dick, alors que tu rentres et sors de mon cul comme une machine Ă  coudre Ă  toute vitesse,?Claque! Claque! Pat! Pat!? Je suis sĂ»r que leurs voix ont Ă©tĂ© entendues d’en haut. J’ai mĂȘme pensĂ© que le lit se briserait dĂ©cemment Ă  un moment donnĂ©. En suspendant mes cheveux, il m’a baisĂ© le cul avec une telle ambition que j’ai eu un orgasme de mon cul et de ma chatte! Peu de temps aprĂšs, Osman a Ă©galement giclĂ© son sperme dans mon cul et s’est empilĂ© sur moi. Nous nous sommes habillĂ©s, sommes allĂ©s dans le couloir, nous nous sommes assis. et 20 minutes plus tard, ma sƓur et mon fils sont descendus dans un Ă©tat dĂ©semparĂ©… nous l’avons toujours rĂ©pĂ©tĂ© pendant les vacances d’Ă©tĂ©. J’ai baisĂ© le fils de ma sƓur et ma sƓur baisait mon fils tous les jours. Nous avons baisĂ© sans arrĂȘt dans les chambres, sous la douche, sur le balcon, quand et oĂč nous en avions envie. Maintenant, nous sommes en Allemagne, nous sommes rentrĂ©s Ă  la maison, mais notre putain continue. Quand nos maris sont partis travailler, j’envoie mon fils Ă  ma sƓur, et ma sƓur m’envoie son fils… Beaucoup de putains de jours Ă  tout le monde!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

pornos frei porno deutsches porno iphone porno kamera porno student porno blonde porno creampie porno massage porno sleeping porno mom porno sister porno