cricket live


cricket en direct L’appartement dans lequel nous vivions Ă©tait assez grand. Mari et femme, c’Ă©tait comme si nous utilisions la moitiĂ© de l’appartement dans notre vie quotidienne. Mais en moyenne une fois par semaine, l’un des petits amis venait baiser ma femme pendant au moins deux ou trois heures, principalement de midi Ă  tard le soir, et les pièces de l’appartement que nous n’utilisions pas normalement fonctionnaient aussi bien. Dans l’une de ces pièces, les objets utilisĂ©s surtout lorsque des amis masculins venaient Ă©taient conservĂ©s. Lit de massage rĂ©glable en hauteur, beaucoup de gelĂ©e, d’huile, etc. L’ami qui venait, quoique rarement, restait dans cette pièce le matin. Ma femme s’endormait fatiguĂ©e dans notre lit après avoir Ă©tĂ© baisĂ©e deux ou trois fois, mais quand je me rĂ©veillais la nuit, je ne la voyais gĂ©nĂ©ralement pas Ă  cĂ´tĂ© de moi. Quand je me levais et regardais, je le trouvais dans la chambre de l’invitĂ© en train de se faire baiser Ă  nouveau. Bien sĂ»r, pas seulement dans cette pièce, les amis qui viennent faire l’amour Ă  ma femme utilisent librement partout de la chambre Ă  la cuisine, autour, sur le lit, sur le sol, ils ont mĂŞme Ă©jaculĂ© sur le comptoir de la cuisine. Comme j’adorais lĂ©cher la chatte et le corps de ma femme après l’Ă©jaculation de mes petits amis, les choses se rĂ©pandaient dans toute la maison.

Un jour, nous avons dĂ©cidĂ© d’embaucher une femme de mĂ©nage, voire une femme de chambre. Un jour, ma femme a dit qu’elle avait trouvĂ© une jeune fille. Son Ă©ducation est au niveau secondaire, il avait 16-17 ans. Il Ă©tait sur le point de quitter son lieu de travail car ils ne payaient pas son salaire intĂ©gralement et Ă  temps, mais il devrait rester avec nous car sa famille Ă©tait loin. Nous avons parlĂ© de ce qu’il fallait faire. Quand des amis venaient, il voyait ce qui se passait. S’il n’Ă©tait venu que pour le nettoyage, ce n’Ă©tait pas difficile de comprendre qu’il se faisait baiser partout. J’ai dit qu’on te donnerait un salaire assez dĂ©cent, tu peux le prĂ©venir correctement dès le dĂ©but, il s’y habituera.
Il est venu une semaine plus tard, on lui a donnĂ© une des chambres, il s’est installĂ©, il a commencĂ© Ă  travailler. Il est plus petit que ma femme, très calme, et fait tout le nĂ©cessaire sans nous le dire, sans nous faire sentir. Son existence n’est pas claire, elle n’a pas du tout affectĂ© notre vie quotidienne. Quoi que ma femme ou moi fassions dans la maison, il entrait tranquillement, faisait son travail et partait. MĂŞme lorsque nous nous changions de vĂŞtements dans la chambre, mĂŞme en prenant une douche, elle entrait et sortait silencieusement, sans mĂŞme regarder en arrière. Nous nous y sommes vite habituĂ©s.

Un jour, l’un des amis est revenu, mais bien sĂ»r il avait peur de la femme de chambre. Alors, quand la femme de chambre Ă©tait dans le salon, j’ai dit Ă  l’amie de se dĂ©tendre et de se comporter librement comme d’habitude, et la fille est allĂ©e Ă  la cuisine. Elle aurait dĂ» pouvoir voir depuis la cuisine que l’amie et ma femme s’embrassaient sur le canapĂ© et commençaient Ă  s’embrasser. Quand mon amie s’est levĂ©e et a commencĂ© Ă  se dĂ©shabiller, je suis allĂ©e dans la cuisine, pendant que la fille travaillait dans la cuisine, jetant de temps en temps des regards furtifs sur ce qui se passait dans le salon. Alors je me suis attardĂ© dans la cuisine, Ă  la regarder. Ma femme a commencĂ© Ă  lĂ©cher la bite de son amie debout, mais la fille n’a pas changĂ©. Elle a continuĂ© Ă  faire son travail, jetant parfois des regards furtifs dans le couloir. L’expression calme sur son visage n’avait pas beaucoup changĂ©. Puis je suis retournĂ© dans le salon, ma femme Ă©tait assise sur ses genoux dos Ă  l’amie, elle avait dĂ©jĂ  baisĂ© sa bite et gĂ©missait dĂ©jĂ . Alors j’ai enlevĂ© mon haut, j’ai dĂ©shabillĂ© complètement ma femme, Pendant qu’elle lĂ©chait les couilles et les couilles de l’homme entre ses jambes ouvertes et tout ça, la fille est sortie de la cuisine, a ramassĂ© les verres vides, les regardant comme si c’Ă©tait une chose très normale, et a repris son travail. Pendant les rapports sexuels qui ont durĂ© jusqu’au soir de ce jour-lĂ , nous avons presque oubliĂ© l’existence de la fille. Après le dĂ©part de l’ami, la fille a rangĂ©, nettoyĂ© la saletĂ© pendant la baise. Nous avons eu un sommeil confortable cette nuit-lĂ .

Le lendemain matin, alors que la fille allait au marchĂ© voisin, ma femme m’a dit; Ce n’est pas une fille, vous vous rendez compte, j’ai Ă©tĂ© stupĂ©fait quand elle a dit garçon. Il s’avère que la veille, ma femme a remarquĂ© le renflement devant la fille qui passait alors qu’elle s’embrassait avec son amie. Puis avant d’aller au lit pendant que j’Ă©tais sous la douche, il est allĂ© voir la fille dans la cuisine et l’a touchĂ©. Il s’avère que c’Ă©tait un femboy. Bien sĂ»r, c’Ă©tait une surprise totale. Ma femme a dit qu’il valait mieux avoir un homme de chambre Ă  la maison au lieu d’une fille, nous pouvons agir plus confortablement. Je pense que ça n’a pas d’importance, j’ai dit bien sĂ»r qu’il suffisait d’agir. Ă€ ce moment-lĂ , la fille est revenue du marchĂ©, et pendant qu’elle mettait ses affaires dans la cuisine, ma femme nous a appelĂ©s. Elle a dit Ă  mon mari que je venais de parler de toi. Lorsque le garçon a demandĂ© avec hĂ©sitation s’il Ă©tait en colère, ma femme et moi avons tout de suite aimĂ©, nous avons dit de quoi il y avait lieu d’ĂŞtre en colère, comme vous le souhaitez et dĂ©tendez-vous. Mais son visage et son corps ressemblaient vraiment Ă  une fille. Elle Ă©tait très mignonne, adorable elle. Ă  ma femme, j’ai dit qu’il Ă©tait impossible de comprendre qu’il Ă©tait un homme. Quand j’ai demandĂ© Ă  la fille si elle pouvait enlever son pantalon, elle a dit bien sĂ»r, je peux me dĂ©shabiller si tu veux, et a enlevĂ© ce qu’elle portait. Elle avait un grand corps glabre, de petits seins et une grosse bite Ă©paisse. Un sourire lui est venu au visage alors qu’elle prenait sa bite dans ma main et la caressait.

J’ai dit que tu Ă©tais belle quand tu souriais, elle aimait ça. Lorsque sa famille a vu le changement chez l’enfant, il ne voulait pas qu’il reste Ă  la maison. Pour la mĂŞme raison, il ne pouvait pas continuer l’Ă©cole. Nous avons dit, nous trouverons une Ă©cole privĂ©e convenable pour vous, si vous le souhaitez, elle a volĂ© dans les airs. Il s’est ouvert alors que nous nous asseyions et parlions. En fait, elle Ă©tait attirĂ©e par les deux sexes, mais l’odeur masculine Ă©tait très influente. Cependant, elle n’a jamais eu de relations sexuelles avec un homme ou une femme jusqu’Ă  ce jour. Donc Ă  la fois vierge et vierge! J’ai dit: “Alors tu peux ĂŞtre ici avec nous et nos amis, et tu peux le faire quand tu veux. Quand ma femme a dit la mĂŞme chose, le garçon a Ă©tĂ© soulagĂ©. Je l’ai prise sur mes genoux avec ses jambes du cĂ´tĂ© de ma femme, quand il a commencĂ© Ă  caresser son corps, elle s’est relâchĂ©e et sa bite a commencĂ© Ă  monter. J’ai commencĂ© Ă  embrasser ses lèvres pendant que ma femme agrippait sa bite et ses couilles. Et il regarde ma femme avec des yeux timides, il apprĂ©ciait ça aussi. Ma femme a commencĂ© Ă  lĂ©cher sa bite cette fois. Je suis dans ton oreille aussi; Quand j’ai dit baise ma femme, montre-moi, le cĂ´tĂ© masculin l’emportait. Il s’est levĂ© et a aidĂ© ma femme, qui Ă©tait assise Ă  cĂ´tĂ© de moi, Ă  se dĂ©shabiller. Ma femme suivait aussi curieusement les mouvements du garçon. J’ai pris la tĂŞte de ma femme sur mes genoux et l’ai posĂ©e sur le canapĂ©. Ă  l’enfant; j’ai dit de lĂ©cher d’abord la chatte de ma femme. Sa première expĂ©rience n’a pas Ă©tĂ© mauvaise, ma femme a aimĂ© ça. Puis il s’est levĂ© et a commencĂ© Ă  frotter sa bite durcie sur la chatte de ma femme.

Comme il ne savait pas trop quoi faire, le garçon est devenu très excitĂ© quand ma femme a commencĂ© Ă  prendre sa bite avec sa main et a commencĂ© Ă  la sucer. Ma femme; Quand tu as dit lève – toi, laisse-moi te montrer, j’ai assis l’enfant sur mes genoux avec son dos vers moi et je me suis penchĂ© en arrière. J’ai mis la crème Ă  cĂ´tĂ© de moi sur ma bite, quand le cul du garçon s’est ajustĂ©, il a lentement commencĂ© Ă  prendre la tĂŞte de ma bite dans son cul. Quand il s’y est habituĂ© et s’y est un peu habituĂ©, j’ai tirĂ© le garçon vers moi, sa queue en l’air. Ma femme s’est assise sur lui face Ă  nous et a pris sa bite dedans. Quand ma femme a commencĂ© Ă  enfoncer la bite du garçon dedans et dehors, le garçon a perdu son sang-froid. Avec les mouvements de ma femme, ma bite a commencĂ© Ă  rentrer de plus en plus. Alors on a baisĂ© pendant un moment. Je pensais que l’enfant Ă©jaculerait immĂ©diatement, mais ce n’Ă©tait pas le cas. Au bout d’un moment, alors que ma bite Ă©tait prĂŞte Ă  sortir, le garçon a attrapĂ© les hanches de ma femme et a commencĂ© Ă  Ă©jaculer, hurlant comme une fille pleine, Le garçon s’est contractĂ© pendant que ma femme pressait fort. Histoires de sexe Quand son cul s’est resserrĂ©, je l’ai laissĂ© aussi, il s’Ă©tait dĂ©jĂ  accumulĂ© depuis la veille, j’ai Ă©jaculĂ©. Nous sommes restĂ©s comme ça pendant un moment. Ma femme a Ă©galement apprĂ©ciĂ©.
Nous Ă©tions maintenant une famille de trois personnes.

RĂ©sidents de l’appartement
Nous avons dĂ©mĂ©nagĂ© dans un appartement bientĂ´t. Notre nouvel endroit Ă©tait plus grand que l’ancien. Comme la chambre Ă©tait assez grande, il y avait aussi de la place pour mettre des meubles. Nous avons eu deux choses que nous voulions juste après notre emmĂ©nagement, un petit canapĂ© avec un cĂ´tĂ© haut et un banc Ă©troit plus haut que d’habitude. Les deux fournissaient des rapports sexuels plus confortables et Ă©taient bien adaptĂ©s Ă  diffĂ©rentes positions. Nous nous sommes installĂ©s sans hâte, après environ un mois, tout Ă©tait en place.
Pendant ce temps, une invitation est venue de la direction de l’appartement. Une fĂŞte a eu lieu dans le hall au-dessus du rez-de-chaussĂ©e pour que les rĂ©sidents se rĂ©unissent. Nous pensions que nous ne resterions pas trop longtemps, c’Ă©tait un dimanche après-midi, nous sommes allĂ©s Ă  la fĂŞte. Nous avons pris nos boissons, et en regardant autour de moi, j’ai remarquĂ© qu’il n’y avait pas beaucoup d’enfants. Comme si les rĂ©sidents Ă©taient pour la plupart cĂ©libataires. La plupart des personnes dans la salle Ă©taient des hommes. Cet appartement est pour toi, je l’ai dit Ă  ma femme. Le temps passait en parlant Ă  ceux qui se promenaient pour se rencontrer. Un groupe d’hommes s’est approchĂ©, nous nous sommes rencontrĂ©s et avons parlĂ©, nos appartements Ă©taient au mĂŞme Ă©tage. Quand je leur parlais, j’ai demandĂ© si la majoritĂ© d’entre eux Ă©taient des hommes cĂ©libataires dans cet appartement, l’un d’eux a dit oui. Nous sommes trois hommes ensemble. Cinq des huit appartements du mĂŞme Ă©tage Ă©taient occupĂ©s par une grande entreprise, et des hommes cĂ©libataires de l’entreprise y sĂ©journaient. Les deux appartements sont vides. Il semblait qu’il n’y avait pas d’autres femmes Ă  l’Ă©tage oĂą se trouvait notre appartement, Ă  part ma femme. Nous ne sommes pas restĂ©s longtemps Ă  la fĂŞte, nous sommes allĂ©s Ă  notre appartement.
Dans les jours qui ont suivi, nous sommes devenus proches de nos voisins, que nous rencontrons souvent dans le couloir de l’Ă©tage et l’ascenseur. Ils s’intĂ©ressaient particulièrement Ă  ma femme, ils faisaient des blagues. Il y avait environ dix ou douze hommes dans cinq appartements au mĂŞme Ă©tage, et ils se connaissaient. Ma femme avait l’habitude de parler certains soirs, quand je ne suis pas lĂ , ils montrent plus d’intĂ©rĂŞt, ils font mĂŞme des blagues ouvertes. Quelqu’un a mĂŞme dit Ă  ma femme que j’avais beaucoup de chance d’avoir une femme aussi sympathique et attirante qu’elle. Tous les voisins Ă  cet Ă©tage sont des hommes jeunes et cĂ©libataires. J’ai dit Ă  ma femme, je ne sais pas ce qu’ils vont faire pendant mon absence. Il a dit: “Ma chĂ©rie, ce sont tous des gens civilisĂ©s, ils ne vont pas me coucher et me couper.”Moi aussi; j’ai dit qu’ils ne le couperaient pas, mais qu’ils le dĂ©poseraient certainement. Il a dit: “Je suppose que tu es juste jaloux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2024 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice für Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlädst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du außerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchstöbere all unsere Sexkategorien und entscheide dich für deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Große Ärsche, Freundinnen, Blondinen, Brünetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind außerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verrà gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc… Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente!